Overdose..

 


Suite aux dernières annonces, nous vous informons que Livermore reste ouvert et donc assurera toujours la réparation de vos appareils.
À l'atelier comme à domicile.

Cependant, moralement nous en prenons encore un coup. Nous souhaitons renouveler notre soutien aux nombreux artisans, commerçants et artistes à qui on demande une nouvelle fois et d'un simple claquement de doigt de s'arrêter à nouveau..
J'ai honte, honte de me sentir si impuissant face à tout ça.. Le mot Overdose n'est pas choisi au hasard. Je suis du terrain et j'entends cette colère doucement se transformer en tristesse, en dépression..

Sur le terrain je n'entends pas le corps médical me dire de rentrer chez moi, ni me montrer du doigt parce que je ne suis pas rentré à 19h pile. Non, je l'entends plutôt se plaindre de ses conditions de travail, du manque de moyens criant même en pleine crise sanitaire, de la non-reconnaissance et surtout du nombre fou de véritables passionnés d'hier qui seront demain dégoûtés de leur vocation..
Demain ils seront tous partis, c'est là que nous mourrons.

Sur le terrain, je ne vois pas de rassemblement sauvage. Non, je vois juste un ras-le-bol général de mesures à la con qui ont réussi à épuiser un pays tout entier plus que le virus lui-même.

Je ne suis ni complotiste.
Ni totalement allumé.
Nous étions d'accord pour l'effort de guerre.
Pas pour le sacrifice.

Ces mots n'engagent que moi.
Damien de Livermore.
 

Back to Top